Les 7 secrets de L’Ours Vert pour cuisiner correctement les fleurs de CBD

Il existe bien des manières de cuisiner et de décarboxyler votre CBD, cela dit il existe tout de même quelques petits détails à ne pas négliger. Grâce à ces petits secrets que L’Ours Vert va vous partager vous allez obtenir des recettes au chanvre digne d’un restaurant 4 feuilles.

 

Secret n°1 : Evitez de dépenser trop d’argent en fleurs pour les comestibles aux fleurs de CBD

La quantité ne garantie pas la qualité !

Les gens ont souvent l’impression que d’énorme quantité de chanvre dans leur préparation fera qu’ils obtiendront une préparation de qualité. Que nenni! Souvenez-vous plutôt de ces rapport :

1 : 1 -> 1 tasse d’huile ou de beurre, pour 1 tasse de fleurs moulu ( soit environ 7-10 grammes)

1 : 2 -> 1 tasse d’huile ou de beurre, pour 2 tasse de fleurs moulu ( soit environ 14-20 grammes)

Les lipides contenu dans l’huile ou le beurre ne peuvent pas se lier a une quantité illimité de cannabinoïdes , donc dépasser ces rapports est, selon certaines normes, un gaspillage. Il est bien dommage de gaspiller ce que nous offre mère nature.

 

Secret n°2 : Evitez de jeter du chanvre moulu directement dans la casserole

Il faut absolument décarboxyler d’abord le CBD. Capiche !

Lire aussi  Lait infusé au CBD

Avant de cuisiner avec du chanvre, vous devez le décarboxyler . Tout d’abord, soyons clairs : ne jetez pas simplement une fleur crue non activée dans votre pâte ou votre plat. Non seulement cela donnera un mauvais goût, mais cela ne permettra pas aux cannabinoïdes de s’activer complètement et de se lier aux lipides. Cela signifie que vous ne ressentirez pas grand-chose et que vous n’aurez réussi qu’à gaspiller vos précieuses fleurs de CBD.

Certaines personnes se disent que l’on peut sauter cette étape et ajouter directement le chanvre cru à la casserole pour le décarburer dans l’huile, mais vous constaterez peut-être que ce trempage plus long dans l’huile aggrave simplement le goût de votre huile de cannabis. Il est également plus difficile de contrôler la température dans une casserole et vous risquez de brûler des cannabinoïdes essentiels, alors qu’au four ou sous-vide, vous pouvez gérer la température basse et la maintenir stable.

 

Secret n°3 : La température et le temps de décarboxylation sont essentiels!

Transformez vous en maitre du temps et de la chaleur.

Vous l’avez compris il est fortement recommandé de décarboxyler votre CBD avant de l’incorporer dans vos recettes mais il faut également respecter certaines règles lors de cette décarboxylation. Il faut pour cela chauffer le chanvre à une bonne température, assez longtemps en le mélangeant pour que la totalité soit activé.

Ce qu’il faut retenir : 110°C au four pendant 45minutes en mélangeant toutes les 10minutes.

Si vous manquez de temps vous pouvez augmenter la température du four à 150°C et y mettre le chanvre durant 20minutes en mélangeant toutes les 5minutes.

Lire aussi  Recette : Spiritueux au CBD

 

Secret n°4 : Evitez de broyer vos fleurs de CBD en poudre

Pas de poudre de perlimpinpin quand il s’agit de chanvre !

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vos produits comestibles ont une forte saveur herbacée ? C’est certainement due au fait que la mouture de votre cannabis était peut-être trop fine.

Si votre mouture est trop fine cela permet  à la chlorophylle contenue dans votre chanvre de s’incorporer dans votre huile, lui donnant une saveur de plante très prononcé. En plus de cela la couleur de votre beurre ou votre huile deviendra verte ce qui est également synonyme de goût herbacé très fort. Et pour finir votre chanvre risque de cramer lors de la décarboxylation.

 

Secret n°5 : Filtrer l’huile en laissant le temps faire

Filtrez avec une étamine et soyez patient non d’une pipe !

Une fois que vous avez infusé votre huile ou votre beurre, il est temps de filtrer la matière végétale. L’étamine est souvent recommandée car elle laisse passer votre matière grasse tout en la séparant de la matière végétale moulue, mais seulement si vous laissez la gravité faire le tri à votre place. Ne pressez pas l’étamine pour faire sortir chaque goutte d’huile. La traire de cette façon produira un peu plus d’huile mais beaucoup plus de matière végétale donc de chlorophylle et donc un goût très prononcé.

 

Secret n°6 : Doser correctement votre CBD

Il est conseillé de vous référez à l’article concernant le dosage culinaire

Tout est déjà dit alors clique ici

 

Secret n°7 : Tu mélanges, tu mélanges, et tu mélanges….

Ah oui j’ai oublié de préciser : Mélanges !

Lire aussi  GREEN SMOOTHIE

Si vous ne suivez pas ce conseil voilà ce qui arrivera : vous avez fait une bonne fournée de beurre de CBD pour vos brownies, mais après avoir mangé un morceau entier, vous ne sentez rien. Alors vous en mangez un autre, et vous ne sentez toujours rien. Votre ami, cependant, en a mangé un demi et se trouve tout détendu.

Vous n’avez probablement pas assez bien mélangé la pâte. Si vous préparez un lot d’aliments infusés, remuez comme si votre vie en dépendait. Cela garantira que l’huile est répartie uniformément dans le lot et que votre dose parfaite se retrouve dans chaque part individuelle.

Revenir en haut

Pin It on Pinterest

Share This